Succès du Forum du gouvernement ouvert

La modernisation de l’administration centrafricaine au cœur des débats !

Bangui a accueilli, du 25 au 27 juillet, au Palais de la Renaissance, le Forum « Gouvernement Ouvert » en présence du Président Faustin Archange TOUADERA.

Cet évènement, très attendu, a marqué ainsi la fin de la première phase du projet de formation des cadres de l’administration centrafricaine qui avait été initié à la demande du Président centrafricain lors de sa rencontre avec le Président Emmanuel Macron en septembre dernier.

JPEG

Organisé conjointement par l’Ambassade de France, le Conseil Économique et Social et le ministère chargé du Secrétariat Général du Gouvernement, en partenariat par l’Ecole nationale d’administration (ENA) française et l’Ecole nationale de l’administration et de la magistrature (ENAM) de Bangui, ce forum était conçu pour permettre aux 80 cadres formés lors de cette première session de présenter à la société civile les projets pilotes structurants qu’ils ont eux-mêmes élaborés pour moderniser l’administration et la rapprocher des citoyens.

Ce projet a en effet privilégié une démarche innovante, favorisant le dialogue et l’écoute des hauts fonctionnaires centrafricains, pour identifier les problèmes réels de l’administration et du pays. Un projet mis en œuvre par et pour les fonctionnaires centrafricains, placés en position d’acteurs responsables, impliqués et volontaires.

Une trentaine de projets ont ainsi été présentés, et six d’entre eux ont été sélectionnés pour être mis en œuvre rapidement et répondre ainsi aux nombreux défis restant à relever en Centrafrique, parmi lesquels la réforme de l’ENAM, l’organisation d’Assises de la démocratie locale dans la région de Berbérati ou encore la promotion du Genre dans la fonction publique.

Ils ont été débattus aux cours de six tables rondes qui ont permis d’en améliorer le contenu.

JPEG

Enfin, on retiendra également de ce forum la présence et l’intervention remarquées du Grand témoin, M. Jules-Armand Aniambossou, Coordonnateur du Conseil Présidentiel pour l’Afrique venu apporter le témoignage de la vision du Président Emmanuel Macron sur les relations entre la France et la République centrafricaine, et plus généralement sur les voies du développement en Afrique, dans l’esprit du discours de Ouagadougou.

Un projet au succès prometteur que soutient la France !

Dernière modification : 08/08/2018

Haut de page