L’Institut Pasteur de Bangui

L’Institut Pasteur de Bangui (IPB) est un établissement reconnu d’utilité publique, objet d’une convention entre l’Institut Pasteur de Paris et le gouvernement de la République centrafricaine. Il a été inauguré le 25 février 1961. Après plus de cinquante ans au service de la recherche biomédicale en Afrique centrale, l’établissement emploie aujourd’hui une centaine de personnes. Depuis 2015, l’Institut est dirigé par Jean-Pierre LOMBART. En 2016, deux assistants techniques du Ministère Français des Affaires Etrangères et Européennes, le directeur ainsi qu’un biologiste en charge du laboratoire d’analyses médicales, sont présents à l’Institut Pasteur de Bangui. Enfin, depuis 2013 est détaché de l’Institut Pasteur de Paris un directeur administratif, logistique et sécurité.

ENTREE DE L’INSTITUT PASTEUR

JPEG - 52.8 ko

Les personnels de l’IPB :

Directeur : Jean-Pierre LOMBART
Directeur administratif, logistique et sécurité : Patrick SANCHEZ
Directeur financier et des ressources humaines : Serge VANDENBREEDE
Directeur scientifique : Emmanuel NAKOUNE YANDOKO
Directeur du Laboratoire d’Analyses Médicales : Pierre-Alain RUBBO

Dix cadres de recherche scientifique : Alexandre MANIRAKIZA (Epidémiologie), Carine NGOAGOUNIC (Entomologie), Claudine BEKONDI (Virus oncogènes), Ionela GOUANDJIKA (Enterovirus), Sandrine MOUSSA (Rétrovirologie), Thierry FRANK (Bactériologie expérimentale), Narcisse KOMAS (Hépatites), Emmanuel NAKOUNE YANDOKO (Arbovirus), Alain FARRA et Clotaire RAFAI (diagnostic)

Un médecin du personnel en charge des vaccinations
Un cadre responsable assurance qualité : Olga SAKANGA

Dix-huit agents administratifs
Dix-neuf agents techniques et d’entretien
Deux surveillants des laboratoires
Trente-cinq techniciens de laboratoire
Huit agents d’accueil et dédiés aux prélèvements
Dix stagiaires (médecins, scientifiques)

L’Institut Pasteur de Bangui est membre du Réseau International des Instituts Pasteur (RIIP) qui regroupe 32 instituts établis sur les cinq continents.

Batiment principal - Entrée du Laboratoire d’Analyses Médicales
Entrée du Laboratoire d'Analyses Médicales - JPEG

Les missions principales de l’Institut Pasteur de Bangui sont la recherche biomédicale, l’appui à la santé publique et la formation.

La recherche biomédicale

Laboratoire de sécurité pour les mycobactéries (BSL-2)
Laboratoire de sécurité pour les mycobactéries - JPEG

Conformément à sa vocation première, l’Institut Pasteur de Bangui est un centre de recherche biomédicale. Les activités de recherche de l’IPB :

- Bactériologie
- Entérovirus
- Entomologie
- Arbovirologie et fièvres hémorragiques virales
- Hépatites virales
- HIV et rétrovirus
- Mycobactéries
- Paludisme
- Virus émergents et zoonoses

Les thématiques de recherche en cours :

- Epidémiologie et surveillance des Hépatites virales de type B/delta, C et E
- Hépatite B et carcinome hépatocellulaire
- Epidémiologie moléculaire et surveillance des résistances aux anti-rétroviraux
- Etude du réservoir des virus hémorragiques
- Epidémiologie et surveillance des Arbovirus
- Zoonoses virales et transmission inter-espèces
- Epidémiologie et surveillance de la rage et de la grippe
- Surveillance de la fièvre jaune
- Epidémiologie moléculaire des virus de la rougeole et de la rubéole
- Variabilité génétique des poliovirus (souches sauvages et vaccinales)
- L’immunogénécité du vaccin polio chez les enfants infectés par le VIH
- Etudes et surveillance des diarrhées graves chez les enfants
- Surveillance de la résistance mycobactérienne aux antituberculeux
- Epidémiologie moléculaire des méningites méningocoques en RCA
- Surveillance et résistance aux antibiotiques de Salmonella .sp et de Shigella flexneri.
- Evolution de la chimiorésistance de P. falciparum en RCA
- Etudes de prévalence et épidémiologie de la leptospirose
- Etudes des facteurs à l’origine de la malnutrition infantile pour le développement de nouveaux moyens diagnostiques et thérapeutiques (AFRIBIOTA)

Les travaux de recherche orientés vers la santé publique permettent à l’Institut Pasteur de Bangui d’apporter un soutien aux autorités sanitaires locales en fournissant des informations sur les maladies « émergentes » ou « négligées », comme l’ulcère de Buruli, mais aussi en participant aux enquêtes de terrain lors d’épidémies (rage, fièvre jaune et arbovirus comme la dengue, méningites, monkeypox), tout en étant intégré dans des programmes nationaux (lutte contre la poliomyélite et la rougeole).

L’appui à la santé publique

Laboratoire de haute sécurité (BSL-3)
Laboratoire de haute sécurité - JPEG

Dans le cadre de sa mission d’appui à la santé publique, l’Institut est :
- Centre collaborateur OMS pour les arbovirus, la grippe et les fièvres hémorragiques
- Centre collaborateur OMS pour le VIH/Sida
- Centre collaborateur OMS pour la rage
- Centre Régional de Référence OMS pour la poliomyélite
- Centre National de Référence OMS pour la rougeole
- Laboratoire National de Référence pour les mycobactéries
- Centre National de traitement antirabique

L’Institut Pasteur de Bangui est un élément important du système de santé en République centrafricaine. Dans le cadre de ses activités quotidiennes, il assure des analyses médicales et des vaccinations selon les normes européennes.

CENTRE DE VACCINATION
JPEG

Ces activités de service sont assurées par :

- Le laboratoire d’analyses médicales ouvert au public du lundi au vendredi de 06h30 à 14h30, fermé le samedi et dimanche.

- Le centre de vaccination ouvert au public du lundi au vendredi de 10h30 à 13h30.

La formation

Formation des Techniciens Supérieurs de Laboratoire à l’IPB
Formation des Techniciens Supérieurs de Laboratoire - JPEG

L’Institut Pasteur de Bangui est un centre de formation lié par une convention avec l’Université de Bangui et la Faculté des Sciences de la Santé. Grâce à ses responsables et à ses chercheurs, il participe à l’enseignement de la bactériologie, de la virologie, de la parasitologie, de l’immunologie, de la génétique et de la biologie moléculaire.
Il assure la formation spécialisée pour les étudiants en médecine, les techniciens supérieurs de laboratoire et il accueille régulièrement des stagiaires, des médecins en cours de thèse et des médecins diplômés dans le cadre de formations continues.
Par la formation médicale et scientifique de jeunes diplômés, l’IPB contribue à l’émergence d’une élite scientifique et médicale en République centrafricaine.

Enseignements dispensés par des chercheurs de l’IPB :

- Cours pour les étudiants de la Faculté des Sciences de la Santé
- Cours pour les étudiants de la Faculté des Sciences
- Formations pour les Techniciens Supérieurs de Laboratoire
- DES de Biologie Médicale (Internat qualifiant)
- Centre de documentation médicale et de téléconférence

Les collaborations nationales et internationales

L’Institut Pasteur de Bangui est lié par une convention avec le Ministère de la Santé Publique, de la Population et de la Lutte contre le SIDA, le Laboratoire National de Biologie Clinique et de Santé Publique et le Centre National de Lutte contre le SIDA.
Il entretient, par ailleurs, des relations étroites avec le complexe pédiatrique de Bangui, les centres de Santé de la ville de Bangui, le Ministère du Développement rural, ainsi que l’Organisation Mondiale pour la Santé et plusieurs Organisations Non gouvernementales (ONG) telles que la Croix-Rouge, Médecins Sans Frontières, etc.
L’IPB est membre du Réseau International des Instituts Pasteur, et entretient, à ce titre, des relations privilégiées avec l’Institut Pasteur de Paris et des relations étroites avec le CIRMF de Franceville (Gabon), le Centre Pasteur de Yaoundé et le « Center for Disease Control and prévention » (CDC des Etats-Unis d’Amérique).

Il bénéficie du soutien de l’Institut Pasteur de Paris, du Ministère français de la Santé, du Ministère français des Affaires Etrangères et Européennes, de l’Ambassade de France en République centrafricaine, de l’Agence Française de Développement et d’autres organisations : l’Agence Nationale de Recherche sur le SIDA et les hépatites (France), l’OMS, le Center for Disease Control and Prevention (Etats-Unis d’Amérique), le Department of health and human services (Etats-Unis d’Amérique), la Fondation Total et le Fonds mondial sida-tuberculose-paludisme.

Enfin dans le cadre de sa mission de formation, l’Institut Pasteur de Bangui reçoit le soutien du Ministère français de l’Enseignement supérieur et de la Recherche. L’IPB est également partenaire du Ministère centrafricain de l’Enseignement Supérieur, de l’Université de Bangui et de la Faculté des sciences de la santé.

Bilan scientifique et perspectives

Parmi les travaux de recherche, douze publications sont parues dans des journaux à comité de lecture entre depuis 2015, 5 thèses d’université sont en cours.
Grâce au concours du Service de Coopération et d’Action Culturelle de l’Ambassade de France, des conférences publiques accompagnées d’expositions scientifiques sont régulièrement organisées.

Coordonnées :

INSTITUT PASTEUR DE BANGUI

Adresse : BP 923 – Bangui, République centrafricaine
Tél. : + 236 21 61 01 09
Courriel : adm.ipbangui@gmail.com

Pour plus d’informations consulter le site ici

Dernière modification : 16/03/2016

Haut de page