Les militaires des Eléments français au Gabon perfectionnent les Forces armées centrafricaines à la destruction d’engins explosifs

JPEG

Un détachement d’intervention opérationnel (DIO) des Eléments français aux Gabon (EFG) a terminé cette semaine un stage de perfectionnement des Forces armées centrafricaines (FACA). Ce stage NEDEX (neutralisation, enlèvement et destruction d’engins explosifs) d’une durée de deux semaines et soutenu logistiquement par le Détachement technique d’assistance opérationnelle (DETAO) de M’Poko, s’est déroulé au camp Kassai à Bangui.

JPEG

Ce stage a permis de perfectionner 8 cadres des FACA à la prise en charge des munitions non explosées. Celles-ci sont un danger essentiellement pour les civils qui, lorsqu’ils les découvrent, ne sachant pas nécessairement de quoi il s’agit, peuvent les faire exploser en les manipulant. Afin d’entretenir régulièrement les savoir-faire, ce stage succédait à un précédent en décembre 2018 qui avait été suivi par les mêmes militaires des FACA.

JPEG

Avec l’acquisition de ces compétences, les FACA sont désormais formées à la neutralisation et destruction des engins explosifs. Un savoir-faire qui permettra d’assurer la sécurité des forces en opération, mais également de mieux protéger les populations civiles. Ce stage de haut niveau procure à l’armée centrafricaine une capacité nouvelle. Les FACA gagnent en autonomie grâce à cet élément de destruction.

JPEG

A travers les EFG et le DETAO, la France est fière de pouvoir mettre ses compétences au service des FACA et de contribuer efficacement, concrètement et durablement à la remontée en puissance de l’outil de défense centrafricain.

JPEG

Dernière modification : 13/02/2019

Haut de page