Présentation générale

PNG

Protection consulaire et sécurité sanitaire.

La protection consulaire de nos ressortissants, français et européens, doit également tenir compte de la situation sanitaire difficile du pays.

L’ambassade de France héberge un centre médico-social (CMS) qui est géré par une association de droit privé, l’association médicale française (AMF). Celle-ci est soutenue par les pouvoirs publics français :
• un médecin-chef, rémunéré par le ministère français des Affaires étrangères et européennes, est affecté à l’ambassade de France et dirige ce CMS ;
• une subvention est versée chaque année à l’AMF afin d’équilibrer son budget de fonctionnement ;
• en plus de l’héberger dans ses locaux, l’ambassade de France soutient également le CMS (médicaments, véhicule 4x4 mis à disposition et servant d’ambulance, etc.).

Ce CMS est déjà ouvert de plein droit aux ressortissants des autres Etats membres de l’Union européenne, qui adhèrent à l’association au moyen d’une cotisation et peuvent, dès lors, bénéficier des prestations du Centre. Cependant, compte tenu de la faiblesse des infrastructures sanitaires centrafricaines, force est d’admettre que le CMS manque de moyens et de marges de manœuvre, y compris pour un conditionnement préalable à une évacuation sanitaire, si le diagnostic s’avère sérieux.

Certes, le CMS s’appuie également sur les capacités d’analyses en laboratoire de l’Institut Pasteur et, dans les cas d’urgence avérée, il a pu également solliciter l’antenne médicale de campagne du détachement Boali, mais il n’en demeure pas moins que ce dispositif reste insuffisant.

PNG

Dernière modification : 20/10/2014

Haut de page