La Coopération française participe à la sélection de 70 sapeurs-pompiers volontaires centrafricains

Une campagne de recrutement de sapeurs-pompiers volontaires (SPV) a été mise en œuvre par le Directeur général de la protection civile, le colonel Patrick Bidilou Niabode et son conseiller le lieutenant-colonel Lionel, coopérant français.

Le processus de sélection a consisté en des épreuves académiques (rédaction, dictée et questionnaire de culture générale) le samedi et d’autres, sportives, le dimanche.
Les 1er, 2e, 4e, 5e et 8e arrondissements de Bangui ainsi que les communes de Bimbo et de Bégoua avaient présélectionné chacun 15 jeunes sachant que 10 par arrondissement ou commune seront retenus à la fin du parcours de sélection.
JPEG
Au total, 105 jeunes (dont 17 femmes) ont donc passé les épreuves et 70 pourront porter le prestigieux uniforme des sapeurs-pompiers. Les heureux lauréats signeront ensuite la charte du sapeur-pompier volontaire qui fixe leurs obligations et qui définit les règles éthiques de leur engagement. Ils commenceront alors l’instruction qui fera d’eux des secouristes et des équipiers incendie. Ils monteront ensuite des gardes au sein des centres d’incendie et de secours de Saint Paul et de Petevo qui sont en cours de rénovation par la France. Ils seront rémunérés en tant que volontaires à la vacation.
JPEG
Le matériel n’est pas oublié puisque la France, sur financement de la Direction de la coopération de sécurité et de défense et du Centre de crise et de soutien a financé l’envoi de 4 ambulances et de 2 camions d’incendie qui seront livrés en juillet prochain à la DGPC.
JPEG
En soutenant la rénovation de la protection civile centrafricaine, la France manifeste concrètement son intérêt pour la protection des personnes et des biens en RCA. Aider les gens en détresse, les victimes d’accidents de la route, de noyade, lutter contre les incendies et les pollutions n’est pas un luxe. C’est contribuer à l’amélioration de la sécurité de tous, à l’aménagement des conditions de vie des Centrafricains, c’est œuvrer à développer la réputation d’un pays et à le rendre plus sûr pour attirer investisseurs et visiteurs.
C’est ce travail qu’effectuent main dans la main la France et la Centrafrique à travers la rénovation de la protection civile.
JPEG

Dernière modification : 28/05/2019

Haut de page