INAUGURATION DE LOCAUX A L’ECOLE NATIONALE DE POLICE

INAUGURATION DE LOCAUX A L’ECOLE NATIONALE DE POLICE, ET REMISE DE MATERIELS PEDAGOGIQUES ET TECHNIQUES INFORMATIQUES ET D’UN VEHICULE A LA DIRECTION DES SERVICES DE POLICE JUDICIAIRE

JPEG

Son Excellence M. l’ambassadeur encadré par les autorités centrafricaines (SE M. le ministre de la Sécurité publique, de l’Émigration-Immigration et de l’Ordre public et son directeur de cabinet), l’Attaché de sécurité intérieure et le chef de Projet AREDCA

COMMUNIQUE DE PRESSE

Le vendredi 21 septembre 2012, à 10 heures, M. Serge MUCETTI, ambassadeur, haut représentant de la République française auprès de la République centrafricaine, et M. Claude-Richard GOUANDJIA, ministre de la Sécurité, de l’Émigration-Immigration et de l’Ordre public, inaugureront la dernière tranche des travaux de l’école nationale de la police du PK 10, portant sur le service de restauration collective destiné aux policiers scolarisés en internat ou en formation continue.

La construction des bâtiments, d’un coût de 60 millions de FCFA, financée par le projet « Appui au renforcement de l’État de droit en Centrafrique » (AREDCA), rend désormais l’école nationale de police complètement opérationnelle. En outre, le parachèvement, par la France, d’un projet lancé par l’Allemagne, atteste la parfaite synergie entre États membres de l’Union européenne en matière de coopération et la réactivité de la France qui, dans l’urgence, a permis de terminer cette action.

A cette occasion, l’ambassadeur remettra, au nom de la France, à l’école nationale de police, une dotation en matériel pédagogique et informatique et un véhicule à la Direction des services de police judiciaire (DSPJ), pour son unité de l’identité judiciaire.

Au total, depuis quatre ans, les forces de sécurité publique centrafricaines ont bénéficié d’une aide de la France de 630 millions de FCFA sous forme de formations, dons matériels, missions d’experts et visites de haut niveau en France.

JPEG

Inauguration de l’espace restauration de l’École de police par SE M. l’ambassadeur.

DISCOURS DE M. L’AMBASSADEUR SERGE MUCETTI

21 SEPTEMBRE 2012

Monsieur le ministre de la sécurité publique, de l’émigration-immigration et de l’ordre public,
Monsieur le directeur général de la police chargé de la sécurité, de l’ordre public et de la formation,
Monsieur le directeur de l’école nationale de police,
Mesdames, Messieurs,

C’est avec une grande satisfaction que je me trouve aujourd’hui dans cette école de la police nationale, site unique de formation pour tous les policiers centrafricains, pour une double circonstance :
- d’abord, pour l’inauguration du service de restauration collective ;
- et ensuite, pour la remise officielle de matériels pédagogiques et d’un véhicule à capacité opérationnelle.

Les travaux de réalisation de ce service de restauration collective n’étaient pas prévus au départ dans le cadre du projet « Appui au renforcement de l’Etat de droit en Centrafrique ». Mais c’est pour venir poser la clef de voute à une opération de coopération lancée par nos amis allemands qui, ayant bouclé leur budget de rénovation de l’école, se sont trouvés à cours de financement. En réponse à ce besoin impérieux et dans un esprit de complémentarité bien compris, la France a décidé d’investir 58 millions de FCFA pour achever ces travaux.

Ce qui montre :

- que la France est réactive, sait modifier rapidement et réorienter ses concours financiers en fonction des urgences ;
- que la coopération internationale repose sur une action intelligemment conjuguée de ses différents acteurs ;
- que la complémentarité entre Etats membres de l’Union européenne est réelle et efficace.

Nous ne sommes pas dans l’anecdote, nous sommes dans le concret. Cette initiative s’inscrit dans le cadre des efforts que nous fournissons ensemble pour une meilleure formation des fonctionnaires de police. Cette réalisation est la manifestation de la volonté de mettre à la disposition des stagiaires, un cadre de vie conforme au standard d’une école nationale de police digne de ce nom. Car des policiers bien formés sont la charpente d’un bon maintien de l’ordre public et une bonne formation est une bonne garantie pour les citoyens du respect de la loi.

Je sais, Monsieur le Ministre, que c’est un objectif auquel vous êtes personnellement attaché. La France est fière d’y avoir contribué. Mais il n’y a pas de bonne formation sans les matériels nécessaires à son bon accomplissement.

C’est pourquoi, ce moment me semble particulièrement bien choisi pour associer à cette inauguration une remise de matériels, informatiques et d’impression, destinés à l’acquisition d’un indispensable savoir-faire professionnel. Ces différents éléments complètent les actions effectuées ou en cours pour doter sept commissariats et notamment le commissariat central, en équipements de bureau, tenues et véhicules, sans oublier la fourniture à l’école d’instruments de travail de base comme 1 000 codes pénaux et 1 000 codes de procédure pénale.

A ces matériels pédagogiques et techniques, s’ajoute un véhicule sérigraphié pour l’identité judiciaire. Cette unité spécialisée, chargée de la tenue du fichier central, sera amenée à se déplacer vers les commissariats d’arrondissement ou sur les scènes de crime. Nul doute qu’elle améliorera l’efficacité de ce service dont la mission est de lutter contre la délinquance générale à Bangui, service de l’identité judiciaire pour lequel la France a déjà assuré formations et dotations en matériels spécialisés : mallettes de police technique, appareils photo numérique et un épiscope, notamment.

Notons également au passage pour terminer ce panorama, les missions d’experts destinées à renforcer les capacités techniques des fonctionnaires de police qui y ont participé en matière de police judiciaire, de renseignement, de sûreté aéroportuaire, mais aussi en sécurité publique générale, avec notamment la récente formation au profit de la compagnie nationale de sécurité, dont la presse écrite et télévisée s’est fait l’écho.

Au total, pour cette année 2012, le montant des actions engagées par la France au profit de la police centrafricaine s’élève à 210 000€, soit près de 140 millions FCFA. En quatre ans, la France y aura consacré 950 000€, soit plus de 600 millions FCFA.

Nous n’en resterons pas là : dans un proche avenir, une nouvelle action de coopération spécifique à cette école sera présentée. Je saisis cette occasion pour saluer le travail du Colonel Patrick Bihan Poudec, attaché de sécurité intérieure, à l’ambassade de France, et des officiers qui lui sont adjoints, ici présents.

Monsieur le Ministre, Mesdames et Messieurs, en République centrafricaine, la coopération française en matière de renforcement capacitaire de la police nationale repose sur deux piliers :
- le premier, est le projet « Appui au renforcement de l’Etat de droit en Centrafrique », financé sur un programme « Fonds de solidarité prioritaire », destinés à quelques pays seulement, qui sera clos prochainement ;
- le second, sont les crédits du ministère des affaires étrangères qui finance des missions d’experts venus en République centrafricaine, des visites de haut niveau en France mais aussi, et c’est important, des appuis en matériels et en véhicules comme ceux que j’ai présentés il y a un instant.

Toutes ces actions témoignent, Monsieur le Ministre, Mesdames et Messieurs, de la volonté de la France de travailler avec la République Centrafricaine, au développement des capacités d’action des forces de police en vue d’une sécurité publique générale toujours plus efficace, au service de l’ensemble de la population car la tranquillité et la sécurité publique figurent parmi les devoirs de l’Etat.

JPEG

Remise à SE M. le ministre de Sécurité publique, de l’Émigration-Immigration et de l’Ordre public du véhicule dédié à l’Identité Judicaire par SE M. l’ambassadeur.

JPEG

Remise du Master en Sciences politiques au Commissaire Alain-Victoire NABEZA-DIMBÉLÉ (obtenu à l’Université Lyon III dans le cadre de son année d’étude à l’École Nationale Supérieure de Police à St-Cyr-au-Mont-d’Or) par SE M. l’ambassadeur.

Dernière modification : 26/09/2012

Haut de page