Déceler la fraude documentaire

Formation dispensée par la France auprès de stagiaires centrafricains

L’Expert Technique International – Conseiller Sûreté Immigration auprès de l’Ambassade de France, a organisé du 16 au 17 avril 2015 sur le site de l’Alliance Française, une formation en fraude documentaire à destination de 15 stagiaires issus de la police de l’air et des frontières, de la brigade de la gendarmerie des transports aériens, des douanes centrafricaines, et de divers partenaires extérieurs (ASECNA & AHS « Aviation Handling Services »). L’enseignement a été assurée par l’ETI et le responsable de la société SICASS (RCA).

Cette deuxième action s’inscrit dans un projet intitulé « renforcement des connaissances professionnelles des principaux acteurs de la plateforme aéroportuaire de Bangui M’POKO », financé par le SCAC Service de Coopération et d’Action Culturelle.

JPEG - 39 ko
Crédits : Ambassade de France

La 1ère journée de cette formation a été consacrée à l’apprentissage des connaissances, relatives à la classification des différents cas de fraude (contrefaçon/falsification/document volé vierge/usurpation et obtention indue (appelée également VRAI-FAUX document)) ; et à l’identification des sécurités obligatoires dans la constitution d’un document authentique ( papier fiduciaire/filigrane/film de sécurité/impressions offset/encre optiquement variable ...).

La deuxième journée, une approche plus pratique et opérationnelle a été développée autour des divers ateliers de manipulations de documents : recensement de tous les points de sécurité du passeport français et centrafricain à l’aide de la loupe « UV » , et comparaison de vrais et de faux documents de voyages (passeports/titre de séjour/DCEM document de circulation étranger mineur ….).

Un test d’évaluation des connaissances et pratiques professionnelles a été réalisé en fin de stage, suivi de la remise des diplômes.

JPEG - 35.2 ko
Remise de diplome
Crédits photo : Ambassade de France

Cette formation était bien perçue comme une « première pierre à l’édifice » d’un long processus, dans lequel s’inscrit l’Ambassade de France en partenariat avec les Autorités Centrafricaines, pour restaurer l’ordre et l’autorité de l’Etat sur cette plateforme aéroportuaire particulièrement sensible et stratégique. Elle a contribué par l’acquisition des connaissances, à avoir une autre vision de l’approche globale « sûreté », et de développer ainsi des meilleures attitudes tendant vers des normes et standards internationaux.

JPEG - 53.3 ko
Les stagiaires
Crédits photo : Ambassade de France

Dernière modification : 03/05/2015

Haut de page